Maydie Tannat Vintage 2009

Maydie Tannat Vintage 2009

Vin de liqueur - 17° - x1

Vous avez apprécié ce vin, votre avis nous intéresse.

Cépage

100 % Tannat

Commentaires de dégustation

Coup de coeur de notre comité de dégustation (vin sélectionné à l'aveugle le 03/10/12)
Note V2VIN : 18/20

Une splendide robe rouge violine intense
Au nez, de puissants arômes de fruits noirs (cassis, mûre) et des nuances de cacao, d'amande et d'olive noire
Une bouche gourmande, ronde et d'un équilibre remarquable sucre/tannins/acidité/alcool, un beau relief tannique, un fruité délicat
Une longue finale sur la framboise

Commentaires de nos dégustateurs : "Que c'est bon", "Je n'ai jamais dégusté un vin comme celui-là", "Quelle découverte, quelle curiosité, quelle rareté", "Ma femme va adorer avec un fondant au chocolat", "J'en prends 6 bouteilles", "Magnifique, exceptionnel, j'adore"...

Présentation

Famille Laplace
Dans la famille, on compose entre tradition et modernité, toujours soucieux de maintenir les équilibres : dans le vignoble, dans les chais, dans les relations humaines. Nous tentons de transmettre nos valeurs et notre fabuleux héritage : le bonheur d'aimer sa terre et son travail.

3 générations attachées au monde rural, animées par l'esprit d'entreprendre, et résolument tournées vers l'avenir
Frédéric Laplace : amoureux de la vigne et visionnaire, il se bat après guerre pour sauvegarder la vigne face à la mise en culture massive du maïs

Pierre Laplace : en 1960, il comprend l'importance de mettre en valeur le cépage emblématique de l'appellation Madiran, le Tannat.

Dès les années 1930, Frédéric Laplace commence modestement la mise en bouteilles à la propriété. Quelques années plus tard, aidé de son fils Pierre, il se bat pour sauver le vignoble de Madiran face à la monoculture du Maïs. Alors que la vigne n'est pas une activité prépondérante (6 hectares), le père et son fils, Pierre, comprennent l'importance de produire des vins de qualité.

Pierre Laplace poursuit le travail amorcé avec son père en mettant en valeur, avec quelques vignerons, les beaux coteaux ensoleillés du vignoble de Madiran et son cépage emblématique le Tannat.

En 1960, une heureuse rencontre avec André Daguin, dont le restaurant situé à Auch est cité à l'époque parmi les meilleures tables de France, va lui permettre de réaliser son souhait : faire connaître et reconnaître la qualité de leur vin.

"Le travail en famille est un atout, nous avons un état d'esprit commun, dans le souci d'un respect mutuel. Ce lien que nous gardons entre nous est précieux aussi dans la progression de l'entreprise familiale".

Aujourd'hui, ses quatre enfants tout aussi passionnés marchent sur ses traces et perpétuent cet esprit pionnier au sein des trois domaines : Château d'Aydie, le domaine familial, Mouréou et Chapelle Lenclos.

Un peu d'histoire...
Au cœur du Sud Ouest de la France, l'aire de l'AOC Madiran se situe aux confins de trois départements : les Hautes Pyrénées (65), le Gers (32), et les Pyrénées Atlantiques (64) et se confond avec celle du Pacherenc du Vic Bilh. Les Romains y introduisirent très tôt la vigne (dès le 1er siècle). Les premiers documents écrits sur le vignoble datent du 11ème siècle. Ils révèlent que les congrégations religieuses sont à l'origine du développement de la vigne.

Durant plusieurs siècles, le vignoble fait la prospérité de la région. Comme dans beaucoup de terroirs, le phylloxéra porte un coup terrible au vignoble à la fin du XIXème siècle. Les vignerons réagissent, replantent et sélectionnent les meilleurs terroirs. Ils se regroupent en un Syndicat en 1906 et obtiennent l'AOC Madiran et Pacherenc du Vic-Bilh le 10 juillet 1948.

Un vignoble de 60 hectares : une mosaïque de terroirs
Aujourd'hui, le vignoble couvre une superficie de 65 hectares à partir desquels ils élaborent chaque année une dizaine de cuvées différentes. Les vignes sont réparties sur l'ensemble du territoire de l'appellation, avec une grande variété de sols et de terroirs  sur lesquels le Tannat peut s'exprimer pleinement

Le climat océanique et la proximité des Pyrénées donnent un hiver et un printemps doux et pluvieux, un été chaud et un automne très ensoleillé. Ces conditions climatiques associées à la grande diversité des terroirs leur permet d'élaborer des vins d'une grande typicité.

On distingue 4 types de sols :
- Sols à galets : Terroir Moncaup
Situés sur les hauts coteaux, ce sont des sols chauds, filtrants et drainant, qui apportent de la rondeur au vin.

- Sols à gravettes : Aydie et Madiran
Cailloutis, sables quartziques associés à des argiles donnent un sol drainant favorable à une maturation optimale des raisins.

- Sols argilo calcaire : Saint Lanne et quartier de la Tyre
Les argiles sont la trame de fond de ces sols avec l'affleurement de la roche calcaire. On obtient des vins opulents et complexes.

- Sols de boulbènes à Grepp : Bas côteaux d'Aydie
Situés sur des bas coteaux, ces sols riches n'induisent que peu de stress. Ils sont valorisés en Vin de Pays et permettent l'élaboration des vins fruités et souples.

100% Tannat
Maydie est un vin unique en son genre et ne possède donc pas d'appellation. Il a été élaboré uniquement à partir de cépage Tannat du terroir de Madiran.
Jadis, les vignerons du Pays de l'Adour offraient au visiteur une mistelle riche et onctueuse et la famille Laplace a voulu reprendre cette tradition sur un millésime de Tannat de très belle richesse.

Un Madiran Vintage
La vinification est très proche de celle des Portos Vintage. Ce Tannat possédait après vendanges manuelles plus de 15% d'alcool potentiel (260 gr de sucre naturel). Le moût a subit une macération à froid de 6 jours puis commença à fermenter pour atteindre 3% d'alcool. Le moût fut ensuite muté sur grain avec de l'alcool vinique de 96,4 %, légèrement pigé durant quelques jours puis suit une macération d'un mois.

Ecoulage en barrique de 400 litres sans bois neuf et élevage durant 18 mois puis mis en bouteille.

Le maitre de chai a cherché un vin le plus naturel possible. Le vin n'a pas été supplémenté de produits oenologiques ou aromatiques. Il a été ainsi très peu soutiré pour préserverle contact avec les lies, très peu sulfité (sauf à la vendange), n'a pas été collé et n'a été que légèrement filtré à la mise en bouteille.

Suggestion gourmande

A carafer 2h avant
A servir à une température de 12-15°C

A déguster en apéritif, en accompagnement de desserts au chocolat comme une charlotte au chocolat et aux amandes ou de desserts avec des coulis de fruits rouges, avec des fromages à pâte persillée (Bleu, Roquefort, Stilton)

SAS BWC MEDIA - 4 avenue Neil Armstrong - Bâtiment Mermoz, 2ème étage - 33700 MERIGNAC - Tél. : 05 56 45 09 83 - Fax : 05 56 47 76 69

L'accès à ce site est interdit aux moins de 18 ans. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Création et réalisation : Aliénor.net