Eternel Antidépresseur de la Cave de Castelmaure

Eternel Antidépresseur de la Cave de Castelmaure

Rouge 2008

Vous avez apprécié ce vin, votre avis nous intéresse.

Cépage

50 % Grenache noir, 30 % Carignan, 10 % Cinsault et 10 % Syrah

Commentaires de dégustation

Une robe violette, vive et brillante, splendide
Un nez intense de fruits frais, au plus près du raisin, et des fruits rouges (mûre sauvage)
Une bouche ample, généreuse, fraîche et marquée par les fruits rouges et noirs, l'anis et la réglisse, soulignée par quelques notes d'agrumes
Une sensation de fruits confits splendide

Un pur moment de bonheur pour un vin à déguster entre ami(e)s autour d'une bonne Côte de Boeuf cuite sur sarments !

 

Présentation

Castelmaure, frontera du Sud du temps où s'achevait ici le Royaume de France, c'est aussi ce que signifient les murs déchiquetés de la forteresse d'Aguilar toute proche - elle a depuis été promue « château cathare » - et les chicots de pierre de l'ancien château à l'abri duquel, s'établit vers 1070, le village de Castelmaure.
Dans les années 80, sous la houlette de Patrick de Marien, le président, et de Bernard Pueyo, le directeur, les 70 adhérents de la vieille coopérative du village ont d'abord commencé à s'interroger sur leurs vignes : quels terroirs ? Quels cépages ?

Enfin, pour plus de rigueur, l'ensemble des parcelles - 760 environ - a été inspecté et répertorié. Du coup, à Castelmaure, chaque parcelle est connue, suivie de façon individuelle par un technicien qui se consacre à plein temps à cette tâche.

Dans le souci permanent du respect de l'environnement et de la santé du consommateur, tous les raisins sont vendangés à la main, en petites comportes afin de préserver au mieux le fruit et ses arômes.
La machine, à vendanger, monstre cyclopéen n'a pas sa place dans la Vallée du Paradis.

Côté Cave, l'équipe n'a pas hésité à s'entourer d'oenologues de renom, tels que Dominique Laurent, Michel Tardieu ou Marc Dubernet, avec un seul objectif : faire vivre cette terre précieuse au fond de chaque verre, de chaque bouteille griffée Castelmaure.

A elle seule, l'étiquette est collector, voici le texte plutôt "provocateur" que vous pourrez découvrir :

« Que faites-vous avec cette bouteille dans la main ? Quoi, vous buvez encore du vin ? Quelle honte ! Mauvais Français, citoyen de seconde zone ! Vous ne le saviez pas ? Désormais, c'est avec des pilules qu'on trinque : anxiolytiques, tranquillisants... c'est tellement plus moderne ! Vive le bonheur chimique ! Bien venue chez les nouveaux moralistes, au pays étriqué, frileux des prohibitionnistes où l'on s'abreuve sur écran plat de pensée inique, où l'on s'ennuie mais à risque zéro, où l'on a peur de tout, de la vie, de la chair et du plaisir. Vive l'abstinence !

Allez, sans rancune, messieurs les censeurs ! Santé ! C'est sûrement en pensant à vous que la Nature, généreuse, nous a offert en 2008 ce jus subversif, cette « drogue » gaie et insolente, antique remède à la bêtise passagère des hommes, éternel antidépresseur... »

 

Suggestion gourmande

A servir légèrement frais en été (14°)

A déguster tout simplement sur des tapas à l'apéritif, sur des viandes blanches grillées, sur une Côte de Boeuf cuite sur sarments

 

Boire à partir de Apogée Boire avant
2009 2010 2012

SAS BWC MEDIA - 4 avenue Neil Armstrong - Bâtiment Mermoz, 2ème étage - 33700 MERIGNAC - Tél. : 05 56 45 09 83 - Fax : 05 56 47 76 69

L'accès à ce site est interdit aux moins de 18 ans. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Création et réalisation : Aliénor.net