Boris Champy Altitude 399 2018

18/20

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune Rouge - 13°

Pinot Noir

23,40 € 39,90 € 75cl

Boris Champy a eu dans sa carrière l’opportunité de faire des grandes verticales de vins de la Côte de Beaune et de Nuits.
A chaque fois, il a dressé le même constat : des vins authentiques des années 1910 à 1950 ont traversé le temps magnifiquement. Ce sont d’excellentes bouteilles sur le fruit, le plaisir et la complexité. A partir des années 60, la qualité est irrégulière, les vins sont ternes, ennuyeux voir morts du fait d’une viticulture intensive (engrais chimique, désherbant, chimie de synthèse, sélection clonale…). A partir des années 1990 la qualité des vins se retrouve.
Certains ont appelé ceci le réveil des terroirs.

18/20

En savoir +

La dégustation des Experts

Des fruits à noyaux, des touches de cèdre et de sous-bois composent la trame aromatique de notre vin. La bouche est très expressive sur la gourmandise des fruits rouges et noirs, avec une jolie acidité sous-jacente. Un vin très fidèle à l'image d'Epinal qu'on s'est toujours fait d'un bon Bourgogne, immensément plaisant et raffiné, très " vin de soif".

Millésime

2018

Alliance mets-vin

Fromages - Viandes rouges

Degré

13°

Note V2Vin

18/20

Température de service

16-18°

Boire à partir de

2020

Apogée

2022

Boire avant

2025

100% Pinot Noir

A servir à une température de 16-18°
Accompagnera parfaitement des viandes en sauces ou grillées comme un bon filet de charolais en sauce, une fondue bourguignonne et des fromages de caractère (époisses, coulommiers,...). Avec quelques années, il sera le bon compagnon d'une viande d'agneau, de canard et de gibiers.

Fiche technique

Couleur
Rouge
Appellation
Bourgogne Hautes Côtes de Beaune Rouge
Région
Bourgogne
Cépages
Pinot Noir
Millésime
2018
Alliance mets-vin
Fromages, Viandes rouges
Degré
13°
Pays
France
Note V2Vin
18/20
Contenance / Conditionnement
75cl
A carafer
Température de service
16-18°
Boire à partir de
2020
Apogée
2022
Boire avant
2025
Domaine Boris Champy

Le domaine

Domaine Boris Champy

Boris Champy
Né en 1974, Boris Champy est champenois d’origine. Œnologue, il travaille tout d’abord dix ans dans la Napa Valley en Californie, au domaine Dominus. Il est ensuite directeur technique du Domaine Louis Latour à Beaune, puis régisseur du Clos des Lambrays à Morey-Saint-Denis. Il a aussi été président de l’ODG Corton et initiateur d’une association de protection de l’environnement. A un niveau plus personnel, Boris est un triathlète accompli et passionné par l’histoire.

De multiples rencontres durant ces années formatrices lui ont permis de développer non seulement un savoir-faire complet de la vigne au vin mais aussi un tempérament entrepreneur qui l’ont poussé à mi parcours de sa vie, à créer son propre domaine.

Sans successeur, Didier Montchovet a souhaité transmettre à Boris Champy son Domaine et surtout la philosophie qui l’a animée depuis 1984. C’est une passation en douceur qui a commencé de manière informelle durant les vendanges 2019 auxquelles Boris Champy a participé.

Boris Champy est enthousiaste et croit au futur des Hautes-Côtes, notamment grâce à leur altitude dans un contexte de réchauffement climatique. Avec les vignerons voisins, il souhaite continuer d’élever la réputation des vins de cette superbe région viticole trop méconnue. L’objectif du Domaine Boris Champy est simple : mettre en avant les lieux-dits, valoriser les microclimats, les différentes expositions et autres subtilités passionnantes.

En altitude, dans les collines et vallons des Hautes-Côtes, Boris pratique une viticulture un peu en décalage de celle de la grande côte viticole. Les parcelles sont des ilots de biodiversité avec de multiples clos mais aussi des arbres, des haies vives, des murs et meurgers, des arbres fruitiers…Boris sait qu’il faut avoir une approche holistique, celle d’un écosystème global en agroécologie, intimement respectueux de l’environnement.

Les Hautes Côtes de Beaune
La renaissance des Hautes Côtes date des années 1960. En effet le vignoble y était très important jusqu’en 1890, date à laquelle le phylloxéra fit des ravages. La surface en vigne à Nantoux était 3 fois plus importante avant le phylloxéra, seuls les meilleurs terroirs ont été replantés.

Les Hautes Côtes sont une région singulière par rapport à la Côte, c’est un terroir avec de la diversité : plusieurs expositions, plusieurs altitudes, plusieurs types de cultures (vigne, moutons, vaches, polyculture) et des zones naturelles (Forêt, Pelouse calcaire).

Le réchauffement climatique offre aux Hautes Côtes le climat dont bénéficiaient la Cote de Beaune et de Nuits dans les années 1980. Ce climat permet de produire des vins fins, sans trop d’alcool, avec de belles acidités, de la maturité fine.

Le futur des Hautes Côtes, c’est d’aller plus loin dans la révélation de ses terroirs qui ne sont pas encore mis assez en avant, c’est ce que nous allons faire avec nos terroirs de Montagne de Cras, Le Clou, Bignon et d’autres dans le futur !

Les ventes privées sont accessibles à nos membres uniquement. x

Identification