Chocolats Cadiot Badie

Chocolats Cadiot Badie

Chocolats Cadiot Badie

Artisan chocolatier à Bordeaux depuis 1826, Cadiot-Badie perpétue la tradition de plusieurs générations de maîtres chocolatiers.

Aujourd'hui, chez Cadiot-Badie
- L'Artisanat est plus que jamais le gage d'une qualité irréprochable et d'un goût inimitable ;
- Tous leurs produits sont fabriqués par des maîtres chocolatiers, qui sélectionnent avec rigueur les meilleurs composants ;
- Véritables enchanteurs, ceux-ci mettent tout leur talent en œuvre pour régaler vos palais ;
- D'un coup de spatule, ils savent transformer quelques fèves et amandes, une pincée de sucre et une noix de crème fraîche, en une inoubliable bouchée de bonheur.

Les spécialités de Cadiot-Badie

- Le Diamant Noir
Dans la tradition bordelaise des grands châteaux, la truffe de Bordeaux est une ganache à la fine de Bordeaux avec des raisins macérés, enrobés de chocolat noir, roulée délicatement dans une fine couche de sucre.

- La Guinette
Cette cerise amère cueillie sur l'arbre directement chez le producteur, dite gain, griotte ou guine, macére dans nos caves durant plusieurs mois. Le fruit imbibé de kirsch est alors trempé dans du fondant pour être immergé dans un bain de cacao, avant d'être doré sur un lit de paillettes de chocolat noir.

- Le Cardinal
Ce chocolat tendre et moelleux est une ganache au vin exclusivement issu du vignoble bordelais.

- Le Mandaly
Cette ganache d'hiver, un peu corsée, aux goûts exotiques discrets, est un chocolat noir au confit de gingembre soigneusement mijoté à feu doux.. Le Maître chocolatier a su trouver l'équilibre judicieux entre la flaveur du cacao et l'amertume d'un autre composant. La longueur en bouche, sans âcreté, est très appréciable.

- Le Citrus
Cette mousse de citron vert dont le Maître chocolatier garde jalousement le secret, nous offre les délices d'une ganache qui séduira les plus indécis.

L'univers du chocolat
Sauvage pendant des siècles, le chocolat naquit aux yeux des hommes vers l'an 2000 avant notre ère dans l'immensité de l'empire Maya.Il vit défiler toutes les grandes civilisations qui lui portèrent une origine royale ou divine.
Un peu d'histoire : breuvage rituel chez les Mayas, il devient chez les Toltèques symbole de la réincarnation terrestre au monde végétal.

Les Aztèques apprirent les propriétés hydratantes du cacao et la cabosse devint au temps de la conquête espagnole, une monnaie d'échange.

C'est à Hernan Cortes que l'on doit la découverte du chocolat alors qu'il débarque en 1519 sur les côtes du Tabasco. Quelques années plus tard, les caravelles espagnoles voguent vers l'Espagne emportant à leur bord des sacs de fèves de cacao.
Dès 1659, le chocolat conquiert l'Europe et fait des ravages à la cour des rois de France.

C'est seulement à partir du XVIII ème siècle, que l'essor commercial et l'évolution technique ouvrent la porte à l'industrialisation et à la démocratisation, pour faire aujourd'hui du chocolat un plaisir à la portée de tous.

Les conseils de Serge Michaud
- La couleur d'un bon chocolat doit être acajou foncé mais jamais noire, ni terne. Sa surface doit être lisse et légèrement brillante ;
- Sa douceur est due à la proportion de pâte de cacao. Son bouquet dépend de la qualité de torréfaction des fèves et son parfum s'intensifie lorsqu'on le casse ;
- Un bon chocolat doit être long en bouche comme un grand vin et son onctuosité s'apprécie avec la langue et le palais ;
- Un chocolat délivre le meilleur de lui-même à une température idéale de 18 à 20° ;
- Le chocolat doit être d'une grande fraîcheur, aussi ne le conservez pas trop longtemps.

SAS BWC MEDIA - 4 avenue Neil Armstrong - Bâtiment Mermoz, 2ème étage - 33700 MERIGNAC - Tél. : 05 56 45 09 83 - Fax : 05 56 47 76 69

L'accès à ce site est interdit aux moins de 18 ans. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Création et réalisation : Aliénor.net