La Petite Sibérie 2012 - Domaine du Clos des Fées

La Petite Sibérie 2012 - Domaine du Clos des Fées

La Petite Sibérie 2012 - Domaine du Clos des Fées

Un lieu
Perdu dans un désert de garrigues, entouré de murets de pierres sèches, le Clos des Fées ressemble à une image de carte postale. Ici, les vignes ont été plantées à la pioche, au milieu des effleurements de roche mère, dans de petites poches d'argile pure, en zigzaguant au milieu d'imposants chênes verts. Les pierres ont été sorties des vignes, une à une, à la main ou au cheval, puis patiemment et savamment empilées par des générations de vignerons, durs à la tache et peu avares de leur temps.

Des vignes aux bras torturés, les anciens du village affirment que du plus loin qu'ils se souviennent, ils les ont toujours connues "vieilles".

Au loin, les falaises bleues de Vingrau, presque verticales, sont là depuis bien plus longtemps, fouettées presque en permanence par la Tramontane. Au pied des Pyrénées, toute proche, la Méditerranée scintille. Si les fées, au Solstice, se réunissent encore et dansent, c'est ici qu'elles le font dans ce lieu singulier, différent, mystérieux.

Une rencontre
Sans vraiment réfléchir, guidé par son instinct, c'est ici que Hervé Bizeul a choisi de vivre jusqu'au bout sa passion du vin. Tour à tour jeune sommelier, restaurateur, écrivain des choses du vin et du bien vivre, il lui a semblé clair, à une époque charnière de sa vie, qu'il lui fallait entrer dans le "faire" pour enfin connaître, à défaut de comprendre, toutes les étapes qui font qu'un morceau de bois sombre donne naissance, des années plus tard, à un nectar qu'il est impossible d'oublier.

Quelques arpents de vieilles vignes, des ciseaux de taille, une piquette et un pulvérisateur à dos, bien des vignerons, ici, n'ont jamais travaillé qu'avec cela, loin d'une débauche de moyens et de techniques. C'est ainsi qu'il a commencé, un matin clair de 1997, sans argent, sans enjeu, mais empli de grandes espérances.

Très vite alors, la peau se colore et se tanne, les mains s'abîment, le corps tout entier souffre, se tend, se bloque même souvent. Il le sait aujourd'hui : la vigne, dans sa réalité quotidienne, s'éloigne résolument de l'ambiance feutrée des grands restaurants.

SAS BWC MEDIA - 4 avenue Neil Armstrong - Bâtiment Mermoz, 2ème étage - 33700 MERIGNAC - Tél. : 05 56 45 09 83 - Fax : 05 56 47 76 69

L'accès à ce site est interdit aux moins de 18 ans. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Création et réalisation : Aliénor.net