Petit Guiraud 2005 de Château Guiraud

Le Petit Guiraud 2005 de Château Guiraud

Sauternes

Vous avez apprécié ce vin, votre avis nous intéresse.

Cépage

65 % Sémillon et 35 % Sauvignon

Commentaires de dégustation

Médaille d'Or au Concours des Féminalise 2011

Un beau nez d'ananas confit et bien équilibré
Sur de fins arômes mentholés, une bouche légèrement mielleuse qui intègre une jolie acidité de fruits tropicaux
Un vin parfaitement équilibré, frais avec des arômes fins et persistants, des sucres d'une finesse extrême, frais et sa minéral en raison de la grande proportion de sauvignon

Présentation

Petit Guiraud, c'est le nouveau nom du deuxième vin de Château Guiraud, premier Grand Cru Classé de Sauternes en 1855, ainsi baptisé pour bien marquer une filiation au grand vin et sa responsabilité d'en être digne.
L'étiquette, redessinée pour l'occasion, reste fidèle à l'or et au noir, symbôle de Château Guiraud et de son histoire. Un indéniable air de famille lie les deux habillages, même si celui de Petit Guiraud, moins strict, évoque par son décor floral un vin féminin et aérien, né dans une nature douce et harmonieuse.

Petit Guiraud est un Sauternes moderne élaboré par Xavier Planty, copropriétaire et oenologue depuis 1982 du Château Guiraud. Il est issu en partie de lots fermentés en cuves inox, sous température dirigée, et en partie de lots fermentés en barriques neuves de chêne français, qui procurent et restituent la fraîcheur et la minéralité du vin. Ce parfait équilibre, qui donne des sucres d'une finesse extrême, est renforcé dans sa fraîcheur par une grande proportion de sauvignon.

Petit Guiraud est un vin produit sans chaptalisation, sans cryoextraction, et sans aucune autre méthode d'enrichissement, et s'inscrit dans les exigences de Château Guiraud.
Le vignoble du Château Guiraud est le seul des Premiers Grands Crus Classés de 1855 certifié en Agriculture Biologique et fortement engagé dans une véritable réflexion écologique globale de l'exploitation viticole.

Château Guiraud
"La Maison Noble du Bayle", premier nom de Château Guiraud était la possession de la famille de Mons de Saint Poly. Le 22 février 1766 Pierre Guiraud, négociant protestant bordelais, s'en porte acquéreur pour la somme de 53.000 livres.

A sa mort en 1799 il lègue le domaine à son fils Louis. Celui-ci fera de Bayle un grand domaine et surtout un grand cru, le relevant de la dévaluation où il était tombé depuis 1793. En 1837, le domaine qu'il lègue à son fils Pierre-Aman vaut 250.000 francs. C'est avec cette dernière succession que Bayle quitte la famille Guiraud alors même que sa valeur avait triplé en moins de quarante ans.

En 80 ans et trois générations, Château Guiraud est devenu un grand cru de prestige consacré en 1855 comme 1er cru lors du classement impérial. Le 20 juillet 2006, Guiraud est repris par 4 personnalités, un industriel, Robert Peugeot, et trois vignerons, Olivier Bernard, Stephan Von Neipperg et Xavier Planty.

La rencontre de ces quatre personnages lors d'un dîner à Paris est l'événement fondateur de la nouvelle équipe. Le partage de la passion des vins, de la gastronomie, de la nature, de la chasse, tout cet art de vivre a permis qu'ils s'accordent très vite sur l'éthique de la qualité et la philosophie du cru.

Château Guiraud est entre de bonnes mains et pour longtemps.

Situé à 45 km au sud de Bordeaux sur la rive gauche de la Garonne, le Château Guiraud, d'une superficie de 128 ha, a parmi quelques particularités celle d'être entièrement situé sur la commune de Sauternes.

Le Botrytis
La pourriture noble (botrytis cinerea) est la responsable des vins de Sauternes. A Guiraud, non content d'obtenir au vignoble du raisin parfaitement mûr, ils recherchent sa concentration, sa sublimation par un champignon microscopique : la pourriture noble.

A la maturité complète du raisin début septembre, les nuits fraîches, les rosées abondantes et les brouillards du matin vont permettre le développement de cette microscopique pourriture. Le raisin doré devient violet, sa peau se fragilise alors permettant ainsi l'évaporation de l'eau contenue dans la baie de raisin.

A ce stade, moment crucial où tout se joue, la fragilité du fruit fait craindre la moindre pluie. C'est le risque de Sauternes, sans lequel il n'y a pas de grand vin !

Mais ainsi se concentrent toutes les saveurs. Jour après jour la rosée du matin et le soleil de l'après midi concentrent les arômes complexes du raisin donnant un grand Sauternes à la saveur inégalable. La sapidité d'un grand Guiraud n'est jamais une simple concentration de sucres et d'arômes. La pourriture noble donne aux raisins des arômes complexes de thé noir, de poivre blanc, de safran, des notes brûlées, des saveurs acides et sucrées complexes issues de ce champignon incroyable, alchimiste mystérieux de nos cépages et de nos terroirs.

En bouche la concentration donne une impression tannique, les muqueuses sont crispées par les tannins et les acides puis adoucies par la liqueur du vin.

D'un raisin pourri sort toute une gamme de saveurs et de sensations complexes. Ainsi naissent les grands Guiraud complexes, riches, toujours frais, jamais lourds, vins incroyables, fruit du raisin maîtrisé mais aussi fruit hasardeux du soleil et du vent.

Boire à partir de Apogée Boire avant
2010 2013 2018

SAS BWC MEDIA - 4 avenue Neil Armstrong - Bâtiment Mermoz, 2ème étage - 33700 MERIGNAC - Tél. : 05 56 45 09 83 - Fax : 05 56 47 76 69

L'accès à ce site est interdit aux moins de 18 ans. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Création et réalisation : Aliénor.net